LES FAITS

Le Musalla Complex se situe à 600 mètres au nord du centre ancien d’Hérat, l’une des villes phares de l’empire timouride. Il regroupe plusieurs bâtiments érigés au XVe siecle. De ce complexe monumental subsiste aujourd’hui le mausolée de Gowhar Shad, cinq minarets, et les bases de mur d’une madrassa, une école musulmane et religieuse du moyen-âge. Si le complexe était encore situé dans un environnement naturel dans les années 1970, il est maintenant ceinturé par un tissu urbain dense, et sa surfréquentation par les locaux en accélère la dégradation. L’UNESCO nous a demandé de réaliser un relevé des monuments visibles et de l’enceinte du site, ainsi qu’un rapport pour en évaluer les dégradations et proposer une intervention.

LA METHODOLOGIE

Le Mussala Complex est le plus grand site islamique d’Herat, en Afghanistan et ses minarets mesurent cinquante mètres de haut. En raison de ces dimensions, réaliser des relevés uniquement depuis le sol n’aurait pas été pertinent.

Grâce à l’utilisation d’un drone, nous avons effectué une analyse architecturale de chaque minaret et une analyse globale de l’ensemble du mausolée. Nous avons ensuite délivré un rapport détaillé de l’état de dégradation du site et proposé des solutions urbaines afin de faciliter l’intégration du site dans la ville. La mission a été financée par l’UNESCO.